La Convention collective Syntec est une convention collective nationale qui régit les relations de travail entre les employeurs et les salariés du secteur des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils. Elle est applicable à tous les salariés de ces entreprises, quels que soient leur statut, leur fonction et leur ancienneté. Cette convention collective contient diverses dispositions relatives aux événements familiaux des salariés, qui ont une incidence sur leurs droits et obligations en matière de travail. Dans ce blog post, nous allons explorer ces dispositions en détail et leurs implications pour les salariés.

Cela peut vous intéresser : Quels sont les meilleurs jeux de société pour jouer en famille ?

Mariage ou PACS

Si un salarié se marie ou conclut un PACS, il peut bénéficier d’un congé exceptionnel de 4 jours ouvrables consécutifs. Ce congé est payé et ne peut pas être pris en compte dans le calcul des congés payés annuels. Afin de bénéficier de ce congé, le salarié doit prévenir son employeur au moins un mois à l’avance. Si le mariage ou le PACS a lieu pendant les congés payés annuels, le congé exceptionnel ne pourra être pris qu’à l’issue des congés payés.

Naissance ou adoption

En cas de naissance ou d’adoption, le salarié peut bénéficier d’un congé de paternité ou d’adoption de 11 jours consécutifs, qui sont rémunérés par l’employeur. Cette période est portée à 18 jours en cas de naissances multiples (jumeaux, triplés…). Il est important de noter que ce congé peut être pris de manière fractionnée, mais il doit être pris dans les 4 mois suivant la naissance ou l’adoption. De plus, le salarié doit avertir son employeur au moins un mois avant le début du congé.

A lire en complément : Jour événement familial : Comment célébrer et rendre ce jour spécial mémorable

Maladie d’un enfant

Si un salarié doit s’absenter du travail pour s’occuper de son enfant malade, il peut bénéficier d’un congé exceptionnel non rémunéré de 3 jours ouvrables consécutifs, renouvelable une fois par an. Pour bénéficier de ce congé, le salarié doit prévenir son employeur dès que possible et lui fournir un certificat médical justifiant l’absence. De plus, il doit justifier de son lien de parenté avec l’enfant malade. Si l’absence dépasse les 3 jours ouvrables, le salarié peut demander un congé de présence parentale, qui est rémunéré par la Sécurité Sociale.

Décès d’un proche

En cas de décès d’un membre de la famille proche du salarié (conjoint, enfant, parent…), ce dernier peut bénéficier d’un congé exceptionnel de 3 jours ouvrables consécutifs, qui sont payés par l’employeur. Si le salarié doit se déplacer pour les funérailles, il peut bénéficier de jours de congé supplémentaires, qui sont également payés. Le nombre de jours dépend de la distance parcourue pour se rendre sur le lieu des funérailles.

La convention collective Syntec prévoit plusieurs dispositions relatives aux événements familiaux des salariés, qui permettent à ces derniers de concilier vie professionnelle et vie privée. Toutefois, il est important de respecter les préavis et les formalités prévus par cette convention collective pour bénéficier de ces congés. En cas de doute, il est recommandé de se référer aux dispositions précises de la convention collective Syntec ou de consulter un avocat spécialisé en droit du travail.

Leave a Comment on Convention collective Syntec : Les dispositions relatives aux événements familiaux et leurs implications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *